'28 De Dion Bouton

€ 27.000

Avec le De Dion-Bouton, nous revenons au tout début de l'automobile. Le comte Albert de Dion, surnommé « Le Comte-Mécanicien », était un véritable passionné de technologie, et souhaitait développer sa propre voiture à propulsion mécanique. En 1881, il décide de passer à la vitesse supérieure et engage le luthier Georges Bouton. Après un an de labeur, leur premier véhicule à vapeur a quitté l'atelier. À cette époque encore totalement tournée vers la locomotion par vapeur, De Dion construit un immense complexe à Puteaux, près de Paris. Ils gagnent leur renommée grâce à leur essieu arrière rigide, encore connu aujourd'hui sous le nom d'essieu De-Dion. Après un premier match de fiabilité entre Paris et Rouen, il s'est avéré que sur les 15 participants qui ont réussi à atteindre l'arrivée, 13 avaient un moteur thermique. Toujours avide de nouveautés technologies, De Dion a donc fait le choix de passer sur un moteur thermique, et avec succès. En 1895, leur premier produit est apparu : un tricycle monocylindre. Et non seulement ils construisaient leurs propres véhicules, mais leur technologie était tellement fiable qu'ils fournissaient également d'autres constructeurs automobiles. Après leur premier monocylindre, le bicylindre est sorti en 1903 et le quatre cylindres en 1905. En 1910, De Dion a été le premier à construire un V8 produit en série de quelque importance. En proie à des difficultés financières, l'usine ferma temporairement en 1927. La production a repris peu de temps après, avec un 8 cylindres de 2,5 litres et une version 4 cylindres. Cependant, les chiffres de production n'ont plus jamais vraiment décollé, et la dernière voiture a été construite en 1932, même si l'usine est restée active jusqu'à la fin des années 1940.
Albert de Dion était un véritable pionnier de l’industrie automobile française, et il était un des 3 membres fondateurs d'un autre institut français : Automobile Club de France.
Le modèle de type IW proposé ici est le Sport Special, le modèle rallye de la Belle Époque, pour ainsi dire.
Un modèle similaire a fait la légendaire Targa Florio de 1915.
La voiture a passé la majeure partie de sa vie aux îles Baléares, avant de revenir à Bari, en Italie, en 1965.
Là, la voiture réside dans une collection personnelle, ce qui explique l'état exceptionnellement bien conservé. Une véritable pièce de musée, et surtout un ajout original à toute flotte.
Un véritable accroche-regard lors de tout évènement d'avant-guerre. La voiture est toujours sur son immatriculation espagnole d'origine, avec tous les documents remontant à l'immatriculation de 1936 à Palma. Avec ce De Bouton, vous n'investissez non seulement dans un véhicule unique, mais aussi dans un morceau du patrimoine automobile européen.

Ce véhicule vous intéresse?

Contactez-nous
ou appelez le +32 50 73 75 71
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton
  • '28 De Dion Bouton